Un moment tranquille

juillet 3, 2024
« Beaucoup d’entre nous trouvent qu’il est utile de se réserver un moment tranquille dans la journée pour entrer en contact avec leur Puissance supérieure. »

Texte de base, p. 117

La plupart d’entre nous sont prêts à témoigner de la valeur d’un contact conscient avec une Puissance supérieure. Cependant, combien parmi nous prennent régulièrement le temps d’améliorer ce contact conscient ? Si nous n’avons pas déjà adopté un programme régulier de prière et de méditation, aujourd’hui est le jour pour commencer. Ce « moment tranquille » n’a pas besoin d’être bien long. Plusieurs d’entre nous trouvent que vingt à trente minutes suffisent pour apaiser notre esprit, nous concentrer sur une lecture spirituelle, confier nos pensées et nos préoccupations dans une prière, et prendre quelques instants pour entendre une réponse en méditant. Notre « moment tranquille » n’a pas besoin d’être long pour être efficace, du moment qu’il est régulier. Prendre vingt minutes pour prier, une fois par mois, ne servira probablement qu’à nous frustrer, à cause de la piètre qualité de notre contact conscient. Par contre, y consacrer vingt minutes par jour régulièrement renouvellera et renforcera un contact déjà vivant avec notre Puissance supérieure. Dans le tohu-bohu de la journée du dépendant en rétablissement, plusieurs d’entre nous finissent par vivre du matin au soir sans avoir pris le temps d’améliorer leur relation avec un Dieu tel qu’ils en sont venus à Le concevoir. Si, toutefois, nous réservons un certain temps, tous les jours, à un « moment tranquille », nous pouvons être assurés que notre contact conscient va s’améliorer.

Juste pour aujourd’hui, après avoir fini la lecture d’aujourd’hui, je me réserverai quelques instants pour prier et méditer. Ce sera le début d’une nouvelle habitude dans mon rétablissement.