N’importe quoi !

février 29, 2024
« Notre maladie a été arrêtée, et maintenant, tout est possible. Nous acquérons une plus grande ouverture d’esprit, ce qui nous donne accès à de nouvelles idées dans tous les domaines de notre vie. »

Texte de base, p. 132

Pour plusieurs d’entre nous, les premiers mois ou les premières années dans N.A. sont une époque merveilleuse. Nous sommes prêts à tout essayer, et nos yeux sont constamment tournés vers de nouvelles joies et de nouveaux horizons. Parce que nous sommes enfin délivrés de la dépendance active, que notre rétablissement est encore tout nouveau et tout frais, tout nous semble possible. Une fois que nous avons accumulé un certain temps d’abstinence, il peut cependant arriver que notre programme perde de son urgence. Nous ne sommes peut-être plus tout à fait aussi bien disposés que nous l’avons déjà été à profiter de l’expérience des autres. Il se peut que nous soyons tombés sur quelques défauts de caractère apparemment incorrigibles qui, peu à peu, rognent l’optimisme illimité des débuts de notre rétablissement. Nous en savons trop à présent pour croire que tout est possible. Comment insuffler de son enthousiasme à notre rétablissement ? Nous le demandons en priant ; nous en parlons et nous cherchons chez les autres l’enthousiasme qui nous manque. Il y a des membres – certains avec plus de temps d’abstinence que nous et d’autres moins – qui ont l’enthousiasme que nous recherchons et qui se feront un plaisir de le partager avec nous si nous le leur demandons. Pour profiter de leur expérience, il nous faut toutefois avoir l’esprit ouvert et vouloir apprendre. Si nous nous ouvrons à de nouvelles idées et si nous sommes prêts à les mettre en pratique, nous nous apercevrons que, de nouveau, tout semble possible.

Juste pour aujourd’hui, il y a toujours quelque chose à apprendre et quelqu’un de qui apprendre dans mon rétablissement. Aujourd’hui, je serai ouvert à de nouvelles idées et je serai prêt à les mettre en pratique. Je sais que tant que je vivrai, tout sera possible.