L’inventaire

mars 16, 2024
« L’objet d’un inventaire moral sans peur et approfondi est de faire le tri dans la confusion et les contradictions de notre vie afin de découvrir qui nous sommes vraiment. »

Texte de base, p. 35

Les dépendants qui consomment sont une bande de gens confus et déroutants. Il est difficile de prédire ce qu’ils feront ou même qui ils seront d’un instant à l’autre. Généralement, le dépendant est lui-même le premier surpris. Quand nous consommions, notre conduite était dictée par les besoins de notre dépendance. Plusieurs d’entre nous s’identifient toujours au comportement qu’ils adoptaient lorsqu’ils consommaient, ce qui les porte à ressentir de la honte et du désespoir. Aujourd’hui, nous n’avons pas à être, comme autrefois, des gens façonnés par leur dépendance ; le rétablissement nous a permis de changer. Nous pouvons nous servir de l’inventaire de la Quatrième Étape pour voir au-delà des besoins de notre ancienne existence de consommation et pour trouver ce que nous voulons être aujourd’hui. Écrire sur notre comportement et noter ce que nous ressentons à propos de ce comportement nous aident à comprendre ce que nous voulons devenir. Notre inventaire nous aide à voir au-delà des exigences de la dépendance active, et au-delà de notre désir d’être aimés et acceptés, nous découvrons ce que nous sommes fondamentalement. Nous commençons à comprendre ce qui nous convient et quelle sorte de vie nous voulons. C’est ainsi que nous commençons à devenir la personne que nous sommes vraiment.

Juste pour aujourd’hui, si je veux découvrir qui je suis, je regarderai qui j’étais et qui je veux devenir.