Le remords

février 26, 2024
« Notre vie auparavant dominée par la culpabilité et le remords est grandement changée par cette Huitième Étape. »

Texte de base, p. 49

Nous avions tout bouleversé sur notre route durant notre dépendance active, laissant derrière nous une traînée de dévastation et de cœurs brisés trop pénible à considérer. Notre remords était souvent intensifié par notre impression de ne rien pouvoir faire pour réparer le dommage causé. Quand on le regarde bien en face, le remords perd de sa force. Nous entamons la Huitième Étape en dressant une liste de toutes les personnes que nous avons lésées. Nous reconnaissons notre rôle dans notre douloureux passé. La Huitième Étape ne nous demande cependant pas de réparer toutes nos fautes, seulement d’être résolus à faire amende honorable à tous ces gens. Par notre volonté de réparer les dommages que nous avons causés, nous constatons notre ouverture au changement. Nous entamons le processus libérateur du rétablissement. Le remords n’est plus un instrument dont nous nous servons pour nous torturer nous-mêmes. Il est devenu un outil dont nous pouvons nous servir pour arriver à nous pardonner à nous-mêmes.

Juste pour aujourd’hui, je vais me servir de tout sentiment de remords comme tremplin pour guérir au moyen des Douze Étapes.