« Je suis désolé »

juillet 6, 2024
« L’apport principal de [la Huitième Étape] est de nous aider à prendre conscience petit à petit que notre attitude envers nous-mêmes et envers les autres est en train de changer. »

Texte de base, p. 49

Pour la plupart d’entre nous, l’idée de dire, « je suis désolé, il n’est probablement pas très originale. À l’époque de notre dépendance active, c’était peut-être même pour nous une phrase familière. Nous étions toujours en train de nous excuser. Et nous avons probablement été profondément surpris lorsque, lassé de nos excuses vides de sens, quelqu’un s’est exclamé : « Bien sûr que tu es désolé ! En fait, tu as toujours une excuse pour tout… » C’est peut-être le premier signe qui nous a fait comprendre que le fait de dire«jesuisdésoléli ne changeait rien pour ceux que nous avions lésés, surtout lorsqu’ils savaient, comme nous, que nous referions encore la même chose. Plusieurs d’entre nous croyaient que faire amende honorable serait une autre façon de dire « je suis désolé », Cependant, les actes que nous posons dans le contexte de ces étapes sont complètement différents. Faire amende honorable signifie changer et, surtout, redresser la situation. Si nous avons volé de l’argent, nous ne nous contentons pas de dire :« Je suis désolé. Je ne le ferai plus jamais maintenant que je suis abstinent. » Nous rendons l’argent. Si nous avons négligé ou abusé de nos familles, nous ne nous contentons pas de nous excuser. Nous commençons à les traiter avec respect. En fin de compte, le but de la pratique des étapes est de transformer notre comportement et notre façon de nous conduire envers nous-mêmes et envers les autres. Nous ne sommes plus juste « désolés », nous sommes responsables.

Juste pour aujourd’hui, j’accepte d’être responsable de moi-même et de mon rétablissement. Aujourd’hui, je changerai un comportement pour lequel je suis désolé.