Inspirer profondément et parler à Dieu

janvier 2, 2024
« Parfois, en priant, une chose remarquable se produit : nous trouvons le moyen, la façon et l’énergie d’accomplir des tâches bien au-delà de nos capacités. »

Texte de base, p. 57

Il arrive parfois que l’attitude la plus difficile à acquérir dans notre rétablissement soit de surmonter les désagréments mineurs et les petites frustrations de la vie. Nous sommes confrontés quotidiennement à des inconvénients. Qu’il s’agisse de dénouer les lacets d’un de nos enfants ou de faire la queue au marché, nos journées sont remplies de petites difficultés mineures qu’il nous faut vivre d’une manière ou d’une autre.

Si nous ne sommes pas prudents, nous risquons de nous retrouver en train de nous attaquer à ces difficultés en bousculant tout sur notre passage ou en train de grincer des dents, tout en nous sermonnant sévèrement sur la façon dont nous devrions nous y prendre. Ce sont là des exemples extrêmes d’une mauvaise attitude. Pourtant, même si nous ne sommes pas aussi mauvais, il y a probablement place à l’amélioration.

Chaque fois que la vie nous met face à un contretemps dans nos projets quotidiens, nous pouvons simplement inspirer profondément et en parler à Dieu tel que nous Le concevons. En sachant que nous pouvons tirer patience, tolérance ou peu importe ce dont nous avons besoin de cette Puissance, nous nous apercevons que nous surmontons mieux nos difficultés et que nous sourions plus souvent.

Juste pour aujourd’hui, je respirerai profondément et je parlerai à mon Dieu chaque fois que je me sentirai frustré.