Grandir

janvier 8, 2024
« Notre condition spirituelle est la base d’un rétablissement réussi qui nous offre une croissance illimitée. »

Texte de base, p. 55

Lorsque nos membres célèbrent leur anniversaire de rétablissement, ils disent souvent qu’ils ont « grandi » dans N.A. Mais qu’est-ce que ça veut dire ? pensons-nous alors. Nous nous demandons si nous sommes enfin des adultes. Nous examinons notre vie et, effectivement, tous les signes extérieurs de la vie adulte sont là : le chéquier, les enfants, l’emploi, les responsabilités. Mais à l’intérieur, nous nous sentons souvent comme des enfants. La vie nous déconcerte encore la plupart du temps. Nous ne savons pas toujours comment agir. Nous nous demandons parfois si nous sommes vraiment des adultes ou si nous ne sommes pas des enfants qu’on aurait malencontreusement placés dans des corps d’adultes avec des responsabilités d’adultes. La croissance ne se mesure pas par l’âge physique ou le niveau de responsabilité. La meilleure mesure de notre croissance est notre condition spirituelle, la base de notre rétablissement. Si nous dépendons encore des personnes, des lieux et des choses extérieures pour alimenter notre satisfaction intérieure, comme un enfant dépend de ses parents pour tout, il nous faut continuer de grandir encore. Mais, si notre condition spirituelle est fermement établie et que son maintien nous apparaît comme notre plus importante responsabilité, nous pouvons alors prétendre à la maturité. Sur cette base, nos possibilités de croissance sont sans limites.

Juste pour aujourd’hui, mon degré de maturité est à la mesure de la responsabilité que j’assume pour maintenir ma vie spirituelle. Aujourd’hui, ce sera ma plus grande priorité.