D’un réveil brutal à un réveil spirituel

mars 5, 2024
« Quand le besoin d’admettre notre impuissance se fait sentir, nous tentons d’abord de chercher des moyens de nous y opposer. Après avoir épuisé ces moyens, nous commençons à partager avec les autres et nous trouvons de l’espoir. »

Texte de base, p. 101

Nous avons parfois entendu dire dans nos réunions qu’un « réveil brutal mène à un réveil spirituel ». Quel genre de réveil brutal connaissons-nous dans le rétablissement ? Un tel réveil pourrait se produire lorsqu’un aspect indésirable de notre comportement, que nous croyons bien camouflé, est soudainement révélé au monde qui nous entoure. Ou encore, il se peut que notre parrain (marraine) provoque un tel réveil en nous annonçant que, si nous voulons demeurer abstinents et nous rétablir, nous devons travailler nos étapes comme tout le monde. La plupart d’entre nous détestent qu’on leur retire leur masque ; nous n’aimons pas être mis à nu au vu et au su de tout le monde. Cette expérience procure une forte dose d’humilité. Notre première réaction à une telle révélation nous laisse généralement dans un état de choc et de colère, bien qu’en l’entendant, nous en reconnaissions la véracité. C’est cela qu’on appelle un réveil brutal. De tels réveils nous révèlent souvent les barrières qui nous empêchent de progresser sur le plan spirituel dans notre rétablissement. Une fois ces barrières reconnues, nous pouvons travailler les étapes pour commencer à les faire disparaître de notre vie. Nous pouvons alors commencer à ressentir l’apaisement et la sérénité qui sont les préludes à un réveil renouvelé de l’esprit.

Juste pour aujourd’hui, je reconnaîtrai dans les réveils brutaux qui m’arrivent des occasions de progresser vers un réveil spirituel.