De petites choses

mars 9, 2024
« Autrefois, nous transformions des situations simples en problèmes ; d’un rien, nous faisions une montagne. »

Texte de base, p. 111

Faire des montagnes d’un rien semble être notre spécialité. Vous avez déjà entendu dire que, pour un dépendant, une crevaison est un événement traumatisant. Et que dire de ceux parmi nous qui oublient jusqu’ au dernier de leurs principes dès qu’ils sont confrontés à un mauvais conducteur ? Ou songez à cet ouvre-boîtes qui ne veut pas fonctionner, oui, celui que vous venez de jeter par la fenêtre du deuxième étage ! Nous pouvons nous identifier à ceux et celles qui s’exclament : « Mon Dieu, donne-moi la patience… immédiatement ! » Non, ce ne sont pas les contrariétés majeures qui nous mettent hors de nous-mêmes. Les grands malheurs, tels un divorce, une mort, une maladie grave ou la perte d’un emploi, peuvent nous abattre, bien sûr, mais nous leur survivons. L’expérience nous a appris qu’il nous fallait faire appel à notre Puissance supérieure et aux autres, pour réussir à traverser les grandes crises de la vie. Ce sont les petites choses, les constants défis à vivre au jour le jour sans consommer de drogue, qui semblent affecter plus fortement la majorité des dépendants dans leur rétablissement. Quand les petites choses nous tombent sur les nerfs, la Prière de la sérénité peut nous aider à remettre les choses en perspective. Nous pouvons tous nous rappeler que le fait de « confier » ces petits problèmes à notre Puissance supérieure nous donne la paix de l’esprit et une vision renouvelée de la vie.

Juste pour aujourd’hui, je travaillerai ma patience. J’essayerai de ne pas réagir hors de toute commune mesure et je cheminerai avec ma Puissance supérieure toute la journée.