Amour et dépendance

avril 1, 2024
« Certains d’entre nous ont d’abord constaté les effets de la dépendance sur leurs proches. Nous dépendions d’eux pour nous soutenir dans la vie. Nous étions en colère, déçus, et blessés lorsqu’ils s’intéressaient à d’autres personnes ou à d’autres choses. »

Texte de base, p. 8

La dépendance touchait tous les domaines de notre vie. Tout comme nous cherchions la drogue qui allait tout arranger, nous cherchions aussi des personnes qui nous « arrangeraient ». Nous avions des exigences impossibles à satisfaire, éloignant ainsi ceux qui auraient eu quelque chose de valable à nous offrir. Les seuls qui restaient étaient souvent des gens qui, eux-mêmes, étaient trop dans le besoin pour pouvoir rejeter nos attentes irréalistes. Il n’est pas étonnant que, au cours de notre dépendance active, il nous ait été impossible d’établir et de maintenir des relations affectives équilibrées. Aujourd’hui, dans le rétablissement, nous ne comptons plus sur la drogue pour tout arranger. Si nous attendons encore que les autres organisent notre vie, il est peut-être temps d’appliquer notre programme de rétablissement à nos relations affectives. Nous commençons par admettre que nous avons un problème ; que nous ne savons pas du tout comment entretenir des relations équilibrées. Nous nous efforçons de trouver des membres qui ont eu des difficultés semblables et qui ont trouvé du soulagement. Nous leur parlons et nous écoutons ce qu’ils ont à partager sur cet aspect de leur rétablissement. Nous appliquons ce programme à tous les domaines de notre vie, cherchant à connaître la même liberté dans nos relations affectives que celle trouvée dans le reste de notre rétablissement.

Juste pour aujourd’hui, des relations affectives sont à ma portée. Aujourd’hui, j’examinerai les effets de la dépendance sur mes relations, afin de chercher à me rétablir.